Alimentation de la vache laitière et acide folique dans le lait

Un essai regroupant au total 36 vaches laitières en milieu de lactation réparties en trois variantes avait pour objectif d’évaluer la possibilité d’accroître la concentration en acide folique dans le lait grâce à une ration naturellement riche en acide folique. Cette ration expérimentale contenait en plus du foin et de la betterave donnés à l’ensemble des vaches, également des drêches de brasserie, des cubes de luzerne, de la levure de bière et des germes de blé. Durant la période expérimentale de quatre semaines, la variante témoin (T) a reçu la ration standard, la variante AFO-S a reçu cette même ration additionnée de 2 g d’acide folique synthétique par vache et par jour alors que la variante AFO-N recevait la ration expérimentale. Ni l’adjonction d’acide folique synthétique, ni la ration AFO-N n’ont permis d’augmenter significativement la concentration en folates totaux dans le lait. Seule une fraction des folates, le tétrahydrofolate, a vu sa concentration dans le lait des vaches de la variante AFO-N augmenter au terme des quatre semaines expérimentales. Cette même ration a engendré une augmentation du niveau d’ingestion de plus d‘un kilogramme MS et de la production laitière journalière de plus de 2 kg.

Version intégrale PDF

Alimentation de la vache laitière et acide folique dans le lait

Télécharger la version complète (364 Kb.) Allemand

Archives complètes