Influence du delai d’analyse des echantillons de lait sur le nombre de germes totaux

Chaque mois, environ 1000 à 1200 fournisseurs de lait ne disposent que d’un seul résultat d’analyse au lieu de deux comme le prévoient les bases légales relatives au contrôle du lait. Parmi les résultats manquants, une bonne partie est due au fait que le lait est parfois livré tous les deux jours dans certains centres de collecte. Si la date de livraison du lait ne correspond pas à la date de l’ordre de prélèvement et donc à la collecte des échantillons, le prélèvement ne peut pas être effectué. La prolongation du délai d’analyse de 30 à 36 heures après le prélèvement des échantillons est la solution la plus simple et la plus économique pour remédier à ce problème. Cette prolongation ne conduit qu’à une augmentation minime du nombre d’échantillons conduisant à une contestation. Cette augmentation est comprise entre 0,07 et 1,25 %. La proportion de résultats se situant dans le domaine de contestation est de 1,397 % avec un délai de 30 heures et de 1,468 % à 2,648 % avec un délai de 36 heures. Ce désavantage peut être considéré comme acceptable et ne concerne que les résultats déjà relativement proches du seuil de contestation. Le désavantage devrait être encore réduit par l’effet de lissage de la moyenne géométrique, celle-ci étant déterminante pour l’évaluation de la qualité relevant du droit public.

Version intégrale PDF

Influence du delai d’analyse des echantillons de lait sur le nombre de germes totaux

Télécharger la version complète (4 Mb.) Français

Télécharger la version complète (3 Mb.) Allemand

Archives complètes