Ammoniac dans les étables de bétail bovin: évolution des émissions en Suisse.

Des calculs ont été faits pour estimer les émissions d‘ammoniac (NH3) issues de la production bovine de 1990 à 2020. Ils reposent sur les effectifs annuels de bétail, la répartition des systèmes de stabulation et les facteurs d’émissions de NH3. Les facteurs d’émission des stabulations libres avec aire d’exercice extérieure ont été obtenus à partir d’un calcul basé sur des mesures d’émissions dans six étables de vaches laitières, sur les teneurs d’urée du lait, les températures ains que les vitesses typiques du vent. Les facteurs d’émission de NH3 issus de la simulation variaient de 22 à 25 g par unité gros bétail (UGB) et par jour (d). Pour la stabulation entravée, le facteur d’émission de NH3 de 16,4 g UGB−1 d−1 est tiré de la littérature scientifique. De 1990 à 2000, les émissions de NH3 ont légèrement reculé dans un premier temps, avant de réaugmenter en 2005. Dans l’hypothèse d’une stabilisation de l’effectif animal au niveau de 2008, on estime que les émissions de NH3 enregistreront une augmentation de 4 à 12 % entre 1990 et 2020. La présence de plus en plus fréquente de stabulations libres avec des surfaces souillées plus importantes est en partie à l’origine de cette situation.

Version intégrale PDF

Ammoniac dans les étables de bétail bovin: évolution des émissions en Suisse.

Télécharger la version complète (276 Kb.) Français

Télécharger la version complète (264 Kb.) Allemand

Archives complètes