Preview

Sensibilité de la pomme de terre à la maladie de la jambe noire provoquée par Dickeya spp.

Les bactéries pectinolytiques des genres Pectobacterium et Dickeya peuvent conduire au développement de plusieurs maladies de la pomme de terre, comme des pourritures de tiges communément appelées «jambes noires» et des pourritures de tubercules qualifiées de «pourritures molles». Le symptôme de jambe noire est la première cause de rejet de lots de plants de pomme de terre en Suisse. Les essais réalisés lors de cette étude visaient d’une part à identifier d’éventuelles différences de sensibilité à Dickeya spp. parmi les variétés Agria, Victoria, Charlotte et Innovator et, d’autre part, à étudier l’agressivité de trois isolats de D. solani et de deux isolats de D. dianthicola sur la variété Agria. Des essais ont été réalisés pour suivre le développement au champ des symptômes de flétrissement et de jambe noire sur des plantes issues de tubercules préalablement inoculés par les bactéries. Des différences de sensibilité variétale ont été constatées. La variété Agria s’est montrée plus sensible que les autres variétés testées. A titre d’exemple, Agria a développé deux fois plus de symptômes de jambe noire que la variété Charlotte. Parmi tous les isolats testés, l’un des deux isolats de D. dianthicola a été le plus agressif et le second le moins agressif, ce dernier étant 26 fois moins agressif que le premier. Les trois isolats de D. solani ont présenté des niveaux d’agressivité intermédiaires. Le risque de développement de symptômes au champ lié à l’isolat semble donc plus important que celui lié à la variété. Enfin, une relation linéaire a pu être établie entre les symptômes de flétrissement et ceux de jambe noire au champ.

Version intégrale PDF

Sensibilité de la pomme de terre à la maladie de la jambe noire provoquée par Dickeya spp.

Télécharger la version complète (395 Kb.) Français

Télécharger la version complète (386 Kb.) Allemand

Archives complètes