Preview

Le souffleur comme alternative au râteau: impact sur la végétation après quatre ans

En montagne, la période des foins représente un travail de taille pour les paysans. Afin d’alléger la tâche et de procéder à une récolte plus rapide, ceux-ci remplacent progressivement le râteau par le souffleur. Actuellement, l’organisation Pro Natura et la station de recherche agronomique et agroalimentaire Agroscope évaluent les effets potentiels du souffleur sur la diversité végétale des prairies sèches, qui sont des habitats déjà fortement menacés. Dans cette étude, des relevés de plantes sont réalisés annuellement sur une parcelle où s’alternent les deux types de récolte. L’analyse des données recueillies en 2013 ne témoigne d’aucune influence du souffleur sur la richesse spécifique, la composition en espèces, la présence d’espèces cibles et caractéristiques et le recouvrement des mousses. En revanche, le nombre d’espèces diffère selon l’emplacement observé sur la pente; la diversité des espèces est plus élevée sur les plantes en bas de pente, sur toutes les parcelles. Le recouvrement des mousses est plus important en haut des parcelles soufflées et en bas des parcelles ratissées.

Version intégrale PDF

Le souffleur comme alternative au râteau: impact sur la végétation après quatre ans

Télécharger la version complète (595 Kb.) Français

Télécharger la version complète (569 Kb.) Allemand

Archives complètes