Preview

Irrigation et changement climatique: une analyse régionale du déficit en eau

Avec le changement climatique, le besoin en eau des cultures agricoles a tendance à augmenter et il est de plus en plus souvent nécessaire d’irriguer. Parallèlement, l’eau se fait de plus en plus rare, car en été, les niveaux d’eau de plusieurs bassins versants du Plateau baissent. Afin d’identifier les régions qui présentent un risque élevé de pénurie en eau, on a calculé, à l’aide d’un modèle hydrologique, le rapport entre le besoin potentiel en irrigation et l’eau disponible (débit des cours d’eau) pour 39 bassins versants de 1981 à 2010. Les résultats montrent que les années extrêmes comme 2003, l’eau est déjà insuffisante dans certaines régions aujourd’hui. Avec le changement climatique, cette situation s’aggravera et conduira de plus en plus à des pénuries, comme l’indiquent les simulations réalisées pour les régions étudiées à partir de deux scénarios climatiques pour la période de 2036 à 2065. Dans les bassins versants de Glatt-Töss, de la Birse ou de Broye-Mentue, la fréquence des années avec pénurie d’eau augmentera considérablement en cas d’un important changement climatique. Dans ces régions, il est indispensable de prendre des mesures pour adapter la gestion de l’eau, de manière à protéger les cours d’eau tout en tenant compte des attentes de l’agriculture.

Version intégrale PDF

Irrigation et changement climatique: une analyse régionale du déficit en eau

Télécharger la version complète (634 Kb.) Français

Télécharger la version complète (626 Kb.) Allemand

Archives complètes