Preview

Diversité des papillons diurnes et des zygènes dans les herbages de basse montagne

Environ un tiers des 226 espèces de papillons diurnes et de zygènes existant en Suisse est menacée. De nombreux milieux naturels favorables aux papillons ont disparu avec l’intensification de l’agriculture. L’agriculture biologique a pour but de contribuer à préserver la biodiversité dans les terres cultivées. Dans cette étude de cas, l’effet de l’agriculture biologique sur la diversité et la fréquence des papillons a été examiné. Le site d’étude se trouvait en région de basse montagne et se composait principalement de prairies, de pâturages et de haies. A raison de cinq espèces de papillons relevées en moyenne par surface, les surfaces étudiées se sont avérées très pauvres en espèces. Le nombre d’individus et d’espèces de papillons ne variait pas de manière significative selon le mode d’exploitation – biologique ou non. Plus l’intensité d’exploitation augmentait, plus le nombre d’espèces de papillons baissait. De plus, le nombre d’espèces de papillons variait considérablement en fonction du type d’habitat étudié. Un nombre nettement plus important de papillons diurnes et de zygènes a pu être comptabilisé dans les prairies plutôt sèches, pauvres en éléments nutritifs, que dans les prairies riches en éléments nutritifs ou dans les haies. Parmi les 40 espèces identifiées durant l’étude, seul le Cuivré fuligineux (Lycaena tityrus) semble profiter du mode d’exploitation biologique; il a en effet été relevé sur un nombre nettement plus élevé de parcelles biologiques que de parcelles non biologiques.

Version intégrale PDF

Diversité des papillons diurnes et des zygènes dans les herbages de basse montagne

Télécharger la version complète (228 Kb.) Français

Télécharger la version complète (216 Kb.) Allemand

Archives complètes