Preview

Croisements entre races laitières et à viande pour optimiser la performance bouchère

Le croisement entre une vache laitière et un taureau de race à viande ne garantit pas forcément une bonne performance bouchère. Un travail de semestre réalisé à la Haute école des sciences agronomiques, forestières et alimentaires (HAFL) montre quels croisements donnent les meilleurs résultats pour le poids mort, la charnure et la couverture graisseuse. L’analyse porte sur les données de 601 669 animaux nés entre 2000 et 2012 et issus d’un croisement (race laitière × race à viande ou race laitière 1 × race laitière 2), mises à disposition par la Banque de données sur le trafic des animaux (BDTA). Les croisements entre la Brune et la Blonde d’Aquitaine ou la Charolaise permettent d’obtenir un poids mort élevé, une bonne charnure et une bonne couverture graisseuse. Le croisement entre la Brune et la Blanc-Bleu Belge donne des poids morts élevés et une excellente charnure pour les veaux et les taureaux à l’engrais. Dans toutes les catégories, la Blonde d’Aquitaine et la Charolaise donnent aussi de bons résultats avec la Fleckvieh et la Holstein Friesian. Les croisements entre la Fleckvieh et la Montbéliarde conviennent plutôt pour les veaux et les taureaux à l’engrais. Enfin, les croisements entre la Simmental et les races laitières Brune, Fleckvieh et Holstein Friesian se prêtent bien à l’engraissement des veaux, tandis que pour l’engraissement des boeufs, des génisses et des taureaux, un croisement entre Simmental et Charolaise est recommandé.

Version intégrale PDF

Croisements entre races laitières et à viande pour optimiser la performance bouchère

Télécharger la version complète (781 Kb.) Français

Télécharger la version complète (758 Kb.) Allemand

Archives complètes