Preview

Qualité de l’ensilage: pulpes de betteraves avec ajout de mélasse

Lors du processus de traitement des betteraves de 2014, 4% de mélasse ont été ajoutés aux pulpes de betteraves dans les deux sucreries d’Aarberg et de Frauenfeld à la sortie de l’extracteur. L’essai décrit dans cet article avait pour objectif d’étudier l’influence de l’ajout de quantités de mélasse plus importantes sur la qualité et la stabilité aérobie des ensilages. A cet effet, 0%, 7% et 14% de mélasse ont été mélangés aux pulpes de betteraves, qui ont été ensilées en balles rondes. Des échantillons ont été prélevés au moment de la mise en conserve puis après une durée de stockage de 120 et 377 jours pour en analyser les teneurs en matière sèche et les nutriments. Les paramètres de fermentation, la qualité microbiologique et la stabilité aérobie des ensilages ont également été analysés. On a observé qu’avec l’augmentation du taux de mélasse, le matériel initial présentait des teneurs élevées en MS et en particulier en sucre. Au cours du processus de fermentation, une grande partie du sucre a été dégradée. Les ensilages avec une durée de stockage de quatre mois présentaient une bonne qualité de fermentation et une bonne qualité microbiologique. Dans les balles qui ont été stockées plus d’une année, la teneur en acide acétique était plus élevée, ce qui a amélioré la stabilité aérobie des ensilages, en particulier dans les variantes avec 7% et 14% de mélasse.

Version intégrale PDF

Archives complètes