Preview

Répercussions du changement climatique sur la culture du maïs en Suisse

Le réchauffement planétaire modifie les conditions de la production végétale. Ces modifications ont été analysées pour l’ensemble du territoire suisse, en prenant l’exemple de l’aptitude climatique à la culture du maïs. L’étude s’est basée sur des données matricielles1 de changements de températures pour trois horizons temporels (2020–49, 2045–74, 2070–99), provenant de vingt chaînes de modèles climatiques disponibles pour le scénario d’émissions A2 (scénario business-as-usual). Avec le réchauffement climatique, la surface adaptée à la culture augmente dans les zones d’altitude, tandis qu’elle diminue à long terme dans les zones de basse altitude. Cette étude analyse également l’influence des différents facteurs climatiques sur l’aptitude climatique à partir de scénarios combinés de températures et de précipitations issus de dix chaînes de modèles pour les sites de Zurich-Reckenholz et de Changins. Le stress dû à la chaleur et l’accélération du développement des plantes limitent de plus en plus l’aptitude climatique sur les deux sites, tandis que les perturbations liées à la sécheresse pendant la phase de maturation n’augmentent nettement que sur le site romand. A noter cependant que le décalage dans le temps du développement des plantes joue aussi un rôle, le risque de stress causé par la sécheresse pouvant être réduit par le raccourcissement des phases de croissance. En dépit des incertitudes relatives à l’évolution du climat à long terme, les résultats de cette étude fournissent des indications pour planifier le choix des sites et des variétés en tant que mesure d’adaptation à l’évolution du climat.

Version intégrale PDF

Archives complètes