Preview

Immission d’odeurs d’une installation agricole de biogaz avec détention d’animaux

En Suisse, les installations agricoles de biogaz se situent généralement sur des exploitations pratiquant la détention animale. Si elles se trouvent à proximité de zones d’habitation, il peut arriver que les riverains portent plainte pour nuisances olfactives. Les surfaces émettrices sont les aires de circulation à l’intérieur de l’étable, les aires d’exercice extérieures, les stocks de fourrage et d’engrais de ferme, ainsi que les stocks de substrats et de résidus de fermentation. Des relevés d’odeurs ont été effectués dans une exploitation de vaches laitières avec installation de biogaz durant trois jours, pendant l’été et pendant la saison intermédiaire. Six testeurs ont enregistré les odeurs qu’ils percevaient à différentes distances de l’exploitation. A proximité de l’exploitation, les testeurs ont enregistré des parts de temps importantes avec émanation d’odeurs, voire d’odeurs de forte intensité. On a observé à quelles distances de l’exploitation, les périodes avec émanation d’odeurs se faisaient moins fréquentes et à quelles distances, l’intensité des odeurs s’atténuait. Souvent, plusieurs odeurs différentes étaient perçues en même temps. En cas de dégagement de biogaz, l’immission d’odeurs augmentait. L’odeur de biogaz a été classée comme clairement désagréable par les testeurs. Or, il est possible d’éviter le dégagement de biogaz dans les installations en prévoyant un volume de stockage suffisamment grand, en optimisant les procédés et en procédant à une maintenance régulière. Avant de construire une nouvelle installation de biogaz, il est recommandé de faire très attention au choix du site.

Version intégrale PDF

Immission d’odeurs d’une installation agricole de biogaz avec détention d’animaux

Télécharger la version complète (420 Kb.) Français

Télécharger la version complète (511 Kb.) Allemand

Archives complètes