Preview

Plaintes contre les odeurs émises par les étables de bovins: analyse de la situation

Les étables de bovins sont en général des bâtiments à aération naturelle. En matière d’émissions et d’immissions d’odeurs, la situation y est donc toute autre que dans les étables à ventilation mécanique. Cet article présente des méthodes qui contribuent à clarifier la situation en cas de plaintes dues aux odeurs de la ferme. Une étude de cas permet d’expliquer la procédure avec une analyse de la situation sur place ainsi qu’une analyse des nuisances, du procédé de détention et du management. Les sources olfactives individuelles dans le secteur de l’étable, du stock de fourrage et du stock d’engrais de ferme caractérisent les émissions ainsi que le mode d’exploitation. Les particularités du site, les aspects météorologiques et d’autres sources émettrices sont également importants dans la perception des odeurs par les riverains. Lors de la procédure de planification d’une installation de détention animale, il est recommandé de faire particulièrement attention au choix du site dans la perspective du voisinage. Lorsque les sites existent déjà, avec des surfaces émettrices étendues, une aération naturelle et surtout un écoulement d’air froid, les solutions pour réduire les odeurs sont limitées. Dans chaque cas, il convient d’adopter une approche méthodique la plus globale possible, de prendre la plainte au sérieux et de trouver des solutions adaptées à la situation, si possible consensuelles.

Version intégrale PDF

Plaintes contre les odeurs émises par les étables de bovins: analyse de la situation

Télécharger la version complète (846 Kb.) Français

Télécharger la version complète (800 Kb.) Allemand

Archives complètes