Preview

Lièvre brun: la qualité des prairies est essentielle

Les populations de lièvre brun sont en régression sur le Plateau suisse. Dans la vallée du Rhin saint-galloise, une revalorisation écologique est en cours depuis 1994 sur des surfaces de promotion de la biodiversité (SPB), dans le but notamment de promouvoir le lièvre brun. La présente étude se propose, d’une part, de savoir si l’évolution des effectifs de lièvre brun dans la vallée du Rhin saint-galloise peut s’expliquer par le développement des SPB et, d’autre part, de mettre en évidence, sur la base d’un modèle d’habitat, la corrélation entre la densité de lièvres bruns durant les nuits préprintanières et la présence des SPB. A cet égard, la zone d’étude a été divisée en 65 cellules. Depuis 1998, des prairies extensives en particulier, dotées d’une bonne qualité botanique et de structures (buissons, bandes refuges), ont été aménagées; leur part est passée de 1,9 % en 2003 à 5,6 % en 2012. Durant la même période, les effectifs de lièvre brun ont affiché une progression significative. Le modèle d’habitat a révélé que la densité des lièvres bruns durant les nuits préprintanières présentait une corrélation positive significative avec la part de prairies extensives de qualité. L’amélioration de la qualité écologique et de la diversité structurelle des prairies sur le Plateau suisse constitue donc une base importante pour la promotion des lièvres bruns.

Version intégrale PDF

Archives complètes