Preview

Comparaison de l’immission d’odeurs des étables bovines avec et sans aire d’exercice extérieure

Dans les stabulations libres pour bovins, les aires d’exercice extérieures constituent des sources d’émissions proches du sol. Jusqu’à présent, elles n’étaient pas prises en compte dans le calcul des distances minimales à respecter par rapport aux zones d’habitation. Le but de ces essais était de d’identifier un éventuel effet des aires d’exercice non perforées sur l’immission d’odeurs. Un dispositif expérimental a été mis en place pour relever l’immission d’odeurs d’une aire d’exercice extérieure de 100 m2 exposée au flux d’air libre. L’immission d’odeurs a également été enregistrée dans dix stabulations libres de vaches laitières comptant entre 12 et 44 unités gros bétail. Les surfaces émettrices représentaient entre 100 et 600 m2, dont 50 à 180 m2 correspondaient à des aires d’exercice extérieures. Les panaches d’odeurs ont été saisis périodiquement par des testeurs. Après ces premiers relevés avec aire d’exercice sale, cette dernière a été recouverte d’un film, afin de simuler l’absence d’aire d’exercice. D’autres saisies d’odeurs ont ensuite été effectuées dans cette situation. L’intensité des odeurs côté immission a pu être expliquée à l’aide d’un modèle linéaire à effets mixtes. Pour la surface de test, les variables significatives étaient la distance par rapport à la source et la vitesse du vent; pour les exploitations, il fallait encore ajouter la variable surface. Les résultats montrent l’importance des aires d’exercice extérieures en ce qui concerne les odeurs. Il est donc nécessaire d’intégrer cette surface dans les distances recommandées, pour éviter les plaintes pour nuisances olfactives.

Version intégrale PDF

Comparaison de l’immission d’odeurs des étables bovines avec et sans aire d’exercice extérieure

Télécharger la version complète (210 Kb.) Français

Télécharger la version complète (197 Kb.) Allemand

Archives complètes