Preview

Systèmes de slow-feeding pour chevaux: comportement alimentaire et de repos

A l’état sauvage, les équidés passent la majeure partie de leur journée, soit 16 heures, à la recherche de nourriture. Les chevaux domestiqués reçoivent quant à eux traditionnellement deux à trois fois par jour des portions rationnées de fourrage grossier. Ce mode d’affouragement influence fortement leur comportement. Cette étude avait pour objectif de vérifier si différentes fréquences d’affouragement influencent le comportement d’alimentation et de repos couché des chevaux. A cet effet, douze juments détenues dans une écurie de groupe avaient tous les jours accès au fourrage grossier à différentes fréquences, soit à cinq, huit et douze reprises, avec une durée maximale d’accès au fourrage de 300 minutes par 24 heures. Les trois programmes d’affouragement définis ont entraîné une légère augmentation de la durée totale de prise de nourriture par jour, mais ils n’ont pas eu d’impact significatif sur le comportement de repos couché des juments. En revanche, la position hiérarchique a eu une influence significative sur la durée et la fréquence du repos couché, les chevaux de rang élevé se couchaient plus longtemps et plus souvent que ceux de rang inférieur. Dans la détention de chevaux en groupe, il faut observer attentivement le comportement des animaux de rang inférieur en particulier, tant durant l’affouragement que durant les phases de repos.

Version intégrale PDF

Systèmes de slow-feeding pour chevaux: comportement alimentaire et de repos

Télécharger la version complète (239 Kb.) Français

Télécharger la version complète (277 Kb.) Allemand

Archives complètes