Preview

Influence de la technique d’épandage du lisier sur la qualité des ensilages

Lors de l’épandage du lisier, un grand nombre de bactéries (clostridies) contaminent le sol et les plantes. Au cours des années 2013 et 2014, un essai en champ a été réalisé à Tänikon (Agroscope) pour étudier l’influence de différents procédés d’épandage (épandeur avec déflecteur, épandeur à tuyaux souples et distributeur à tuyaux équipés de socs) sur la qualité des ensilages. Des échantillons ont été prélevés lors de trois cycles (2013: culture de graminées pures; 2014: mélanges de graminées et de trèfles). Le fourrage a été préfané et ensilé dans des silos de laboratoire. Les composants et la charge en clostridies dans le matériel initial ont été déterminés. Dans les ensilages, en plus des principaux paramètres relatifs à la valeur nutritive, l’accent a été mis sur la teneur en acide butyrique afin d’évaluer l’influence des divers procédés d’épandage. Les échantillons de fourrage analysés en 2013 présentaient une faible charge en clostridies. En 2014, ces valeurs étaient un peu plus élevées. Malgré une charge en clostridies basse, des différences entre les procédés d’épandage ont été observées. Dans le cas des épandeurs avec déflecteur et à tuyaux souples, les valeurs étaient légèrement plus élevées lors de l’épandage tardif que lors de l’épandage précoce. La corrélation entre la charge en clostridies dans le fourrage destiné à l’ensilage et la teneur en acide butyrique dans les ensilages était toutefois très faible. Les facteurs déterminants pour la qualité de l’ensilage étaient avant tout le degré de préfanage du fourrage, son âge et la teneur en cellulose brute lors de la mise en silo.

Version intégrale PDF

Influence de la technique d’épandage du lisier sur la qualité des ensilages

Télécharger la version complète (538 Kb.) Français

Télécharger la version complète (542 Kb.) Allemand

Archives complètes