Preview

Surfaces de promotion de la biodiversité: amélioration quantitative et qualitative par le conseil

Le manque de surfaces de promotion de la biodiversité (SPB) de haute qualité explique en partie la baisse continue de la biodiversité dans le paysage cultivé. De très nombreuses exploitations agricoles pourraient améliorer la qualité de leur SPB. Dans le but d’exploiter ce potentiel, une nouvelle approche, à savoir le conseil d’exploitation global, prend en compte non seulement les paramètres écologiques, mais aussi les paramètres économiques de l’entreprise. En comparant après six ans les exploitations avec et sans conseil, on constate que les SPB des exploitations ayant bénéficié d’un conseil sont plus nombreuses et de meilleure qualité que celles du groupe témoin. En effet, la proportion des SPB atteint 15,1 % dans les exploitations avec conseil et leur niveau de qualité II 6,1 % de la SAU, contre respectivement 10,7 % et 2,6 % dans le groupe témoin. Les exploitations conseillées possèdent en outre des types de SPB plus diversifiés et dix fois plus de SPB de haute qualité dans les terres arables. En outre, une comparaison des contributions à la biodiversité démontre les avantages économiques du conseil. Les coûts pour un conseil avec une approche globale peuvent être couverts en quelques années par les contributions supplémentaires obtenues.

Version intégrale PDF

Surfaces de promotion de la biodiversité: amélioration quantitative et qualitative par le conseil

Télécharger la version complète (216 Kb.) Français

Télécharger la version complète (194 Kb.) Allemand

Archives complètes