Preview

Augmentation des stocks d’humus dans un système agroforestier de sept ans en Suisse centrale

Les systèmes agroforestiers modernes ont le potentiel de relier une agriculture productive avec les «objectifs environnementaux pour l’agriculture». Ces systèmes étant testés depuis peu de temps par quelques agriculteurs, il n’y a pour l’instant que très peu de données concernant leurs effets environnementaux. Dans cette étude, nous avons examiné comment les stocks d’humus ont changé dans un système agroforestier de sept ans en Suisse centrale. Les résultats montrent qu’après sept ans déjà, une accumulation substantielle d’humus a eu lieu dans la ligne des arbres (+18 %) comparé avec la zone cultivée. Etonnamment, l’accumulation d’humus n’est pas limitée à la couche superficielle du sol. Elle est aussi détectable jusqu’à 60 cm de profondeur. Une première estimation de l’accumulation d’humus annuelle est de 0,86 t de carbone par hectare et par année et de 91 kg d’azote par hectare et par année pour les 60 premiers centimètres du sol. L’ampleur de cette première estimation montre que d’autres recherches sur la dynamique de l’humus dans les systèmes agroforestiers sont d’une grande importance pour la protection du sol, du climat et de l’eau.

Version intégrale PDF

Augmentation des stocks d’humus dans un système agroforestier de sept ans en Suisse centrale

Télécharger la version complète (264 Kb.) Français

Télécharger la version complète (260 Kb.) Allemand

Archives complètes