Preview

Descriptif de l’essai et qualité de l’herbage frais

Dans le cadre du projet «Hohenrain II», trois systèmes de production laitière avec affouragement d’herbe fraîche ont été comparés de 2014 à 2016: deux systèmes combinant pâture et distribution d’herbe fraîche à l’étable avec des apports de concentrés faibles (HFC) ou élevés (HCFplus) ont été confrontés au système de référence «pâture intégrale» (PI). Cet article fournit des informations sur l’organisation du projet ainsi que sur les premiers résultats concernant la teneur en énergie de l’herbe fraîche. Le cheptel laitier (70 têtes) du domaine du centre de formation BBZN de Hohenrain (Lucerne) a été séparé en trois troupeaux, qui ont chacun été détenus dans l’un des trois systèmes comparés. Les trois troupeaux disposaient de la même surface fourragère (12 ha), mais le nombre moyen de vaches et les quantités de concentrés utilisés différaient. En outre, 36 exploitations pilotes du Plateau suisse ont participé au projet, créant un lien avec la pratique et favorisant le transfert de connaissances par le biais de cercles de travail. Les teneurs les plus élevées en NEL (MJ/kg MS) de l’herbe affouragée en vert ont été atteintes au printemps, ce qui correspond aux valeurs de référence. Comparées au gazon court pâturé, les teneurs en NEL des herbages affouragés étaient plus faibles et très fluctuantes, particulièrement en été. Cela s’explique par les différents stades de développement de l’herbe mais aussi par la météo estivale, deux facteurs qui influencent grandement la digestibilité des herbages. Comme pour la pâture, il faudrait développer des aides à la décision axées sur la pratique afin d’assurer une haute qualité des herbages et de faciliter la gestion de l’affouragement en vert.

Version intégrale PDF

Archives complètes