Preview

Teneurs en minéraux des herbages

La pâture intégrale et l’affouragement en vert à l’étable combiné à la pâture partielle sont des systèmes d’alimentation des vaches laitières très répandus en Suisse. Dans le cadre du projet «Comparaison de systèmes Hohenrain II», deux systèmes associant pâture partielle et distribution d’herbe fraîche à l’étable avec des apports d’aliments concentrés faibles (HFC) et élevés (HFCplus) ont été comparés au système de référence «pâture intégrale» (PI) sur une période de trois ans. Au cours des années 2014 et 2015, des échantillons d’herbe des pâturages et des prés utilisés pour l’affouragement à l’étable ont été prélevés régulièrement tout au long de la période de végétation. Les minéraux tels que le calcium (Ca), le phosphore (P), le magnésium (Mg), le potassium (K), le sodium (Na), le cuivre (Cu), le fer (Fe), le manganèse (Mn) et le zinc (Zn) ont été analysés. L’herbe des pâturages présentait des teneurs en Ca plus basses et des teneurs en P, en K, en Cu et en Zn plus élevées que l’herbe fraîche affouragée à l’étable. Ces différences s’expliquent principalement par le stade de développement plus bas de l’herbage pâturé. Mis à part la teneur en Na, les teneurs minérales variaient au cours de la période de végétation tant dans l’herbe pâturée que dans l’herbe fraîche affouragée. Les teneurs en minéraux de l’herbage seul permettraient de satisfaire les besoins en Ca, en P, en K, en Cu, en Fe et en Mn d’une vache laitière produisant jusqu’à 30 kg de lait par jour (mais non les besoins en Mg, Na et Zn).

Archives complètes