Preview

Teneurs en nutriments et en minéraux des fourrages conservés

Trois systèmes de production laitière, avec affouragement en vert durant la période de végétation, ont été étudiés de 2014 à 2016, dans le cadre du projet «Comparaison de systèmes Hohenrain II». Les composantes nutritionnelles du fourrage conservé (fourrage sec, ensilé et déshydraté) des années de récolte 2013 à 2015 et les fractions protéiques du fourrage sec et ensilé de l’année de récolte 2015 ont été déterminées. Outre les échantillons de l’exploitation agricole à Hohenrain, des échantillons des 38 exploitations agricoles pilotes, réparties sur trois régions de Suisse, ont également été analysés. Les teneurs moyennes des fourrages secs des exploitations pilotes correspondaient aux valeurs publiées chaque année dans l’«Enquête sur les fourrages». En ce qui concerne les ensilages, les teneurs en NEL des fermes pilotes en particulier étaient légèrement inférieures. Les teneurs de certains nutriments ont été influencées par l’année ou la région, et aucune différence n’a été constatée au niveau des valeurs nutritives. Les échantillons d’herbe déshydratée contenaient parfois des teneurs en cendres très élevées et, par conséquent, des teneurs en NEL très faibles. Les fractions protéiques se différenciaient entre les fourrages secs et ensilés, en particulier la fraction azotée non protéique était plus élevée dans les ensilages.

Version intégrale PDF

Archives complètes