Preview

Effet des techniques d’épandage du lisier sur l’azote et le rendement des prairies

L’épandage de lisier effectué à l’aide d’un distributeur à tuyaux souples ou d’un distributeur à tuyaux semi-rigides avec socs, comparé à l’utilisation d’un déflecteur, permet d’augmenter de 2 à 3 kg par hectare la quantité d’azote qui pénètre dans le sol à chaque épandage pour une quantité d’épandage habituelle. Ceci, parce que la quantité d’ammoniac qui s’échappe baisse de 30 à 50 %. C’est ce que montrent une série de mesures effectuées en Suisse à différentes périodes de l’année ainsi qu’une synthèse bibliographique. Dans le cadre d’un essai sur le terrain de deux ans et demi, aucune différence de rendement n’a été constatée sur le premier site entre le distributeur à tuyaux souples et le déflecteur. La dilution du lisier, en revanche, a conduit à une augmentation du rendement. Sur le deuxième site de cet essai, le rendement total avec le distributeur à tuyaux souples avait tendance à être plus élevé qu’avec le déflecteur (p = 0,063). L’analyse combinée des essais d’épandage réalisés en Suisse et à l’étranger montre que, par rapport au déflecteur, le rendement des herbages est en moyenne amélioré de 2,5 % avec le distributeur à tuyaux souples et de 5,8 % avec le distributeur à socs. Les connaissances scientifiques sont encore insuffisantes en ce qui concerne les voies de perte de l’azote qui pénètre en plus dans le sol grâce aux technologies de réduction des émissions d’ammoniac. En l’état actuel des connaissances, les pertes par lessivage et dénitrification n’augmentent pas au point qu’il faille craindre une baisse de l’effet de l’azote sur le rendement. Aucune étude n’a encore été faite sur la façon dont la technique d’épandage influence la dynamique de l’azote organique dans le sol.

Version intégrale PDF

Effet des techniques d’épandage du lisier sur l’azote et le rendement des prairies

Télécharger la version complète (312 Kb.) Français

Télécharger la version complète (320 Kb.) Allemand

Archives complètes