Preview

Nous sommes ce que nous mangeons – le potentiel commercial de l’ethnic food

Lorsque des personnes de cultures différentes immigrent en Suisse, elles apportent avec elles les habitudes alimentaires de leur pays d’origine. Nous sommes ce que nous mangeons! Cet article examine la relation systématique entre l’immigration et les importations de différentes catégories de produits alimentaires. Les résultats montrent que, dans presque toutes les catégories de produits, les importations de denrées alimentaires augmentent le plus fortement avec le nombre de migrants asiatiques. Par contre, elles n’augmentent que dans quelques catégories de produits pour les migrations en provenance de pays européens. Cependant, toutes les denrées alimentaires ne doivent pas être importées. Aujourd’hui déjà, les agriculteurs suisses se sont spécialisés pour répondre à la demande du marché ethno-alimentaire. Les résultats laissent penser que la plus forte augmentation du potentiel commercial de l’ethno-alimentaire devrait être liée à la migration en provenance d’Asie, sous l’impulsion de la culture alimentaire différente des Asiatiques, mais aussi de la popularité croissante de la cuisine asiatique auprès des Suisses.

Version intégrale PDF

Nous sommes ce que nous mangeons – le potentiel commercial de l’ethnic food

Télécharger la version complète (210 Kb.) Français

Télécharger la version complète (210 Kb.) Allemand

Archives complètes