Preview

Des régimes de fauche alternatifs pour favoriser la biodiversité des prairies

En Suisse, les surfaces de promotion de la biodiversité (SPB) représentent environ 15% de la surface agricole utile. Si les objectifs premiers des SPB sont de favoriser la biodiversité en milieu agricole, leurs effets demeurent modestes, en particulier pour les invertébrés et en zone de plaine. Dans cette étude, le régime de fauche a été manipulé au sein de prairies extensives SPB de plaine afin d’en mesurer l’impact sur la biodiversité. Les résultats montrent que l’abondance des invertébrés augmente, parfois massivement, lorsque la fauche est retardée d’un mois (de mi-juin à mi-juillet) et/ou lorsqu’un refuge non-fauché est laissé à chaque coupe sur 10 à 20 % de la surface de la prairie. Ces deux modes de fauche alternatifs augmentent également la richesse spécifique de certains taxons. Après cinq ans, la végétation ne montrait par contre toujours aucun signe de changement. Ces recherches démontrent le rôle bénéfique à la fois à court terme et cumulatif, c’est-à-dire d’une année à l’autre, de la fauche retardée et des refuges pour la biodiversité.

Version intégrale PDF

Des régimes de fauche alternatifs pour favoriser la biodiversité des prairies

Télécharger la version complète (197 Kb.) Français

Télécharger la version complète (195 Kb.) Allemand

Archives complètes