Preview

Implications de la culture du blé Extenso sans herbicide en Suisse

Plusieurs acteurs sont à la recherche de solutions pour réduire l’utilisation des herbicides dans les exploitations agricoles. Cependant, les implications que pourraient avoir de telles mesures sont souvent floues. A l’aide d’un modèle bio-économique, cet article analyse quelles conséquences la suppression du glyphosate ou de tous les herbicides aurait sur les stratégies de protection phytosanitaire, les rendements et les marges brutes dans la culture du blé d’automne Extenso en Suisse. On constate que les stratégies mécaniques de lutte contre les adventices peuvent bien remplacer l’utilisation d’herbicides. Les contributions à l’utilisation efficiente des ressources mises en place par la Confédération pour un travail du sol respectueux de l’environnement, sans herbicides, réduisent considérablement les pertes de marge brute si le précédent cultural n’est ni du maïs ni du triticale ou si la totalité des terres cultivées est labourée. Le choix de stratégies alternatives permet de réduire les pertes de rendement dues à la suppression des herbicides. Elles se situent entre 0,8 et 1,6 dt/ha en cas de renoncement au glyphosate et entre 1,6 et 2,7 dt/ha en cas de renoncement total aux herbicides, certaines exploitations agricoles connaissant des pertes parfois plus élevées. Une série cohérente de mesures politiques peut réduire les risques liés à l’utilisation des produits phytosanitaires, renforcer les stratégies alternatives et ainsi minimiser les compromis.

Version intégrale PDF

Archives complètes