Preview

Réduction des émissions d’ammoniac au pâturage

Quelle est l’influence d’un complément de la ration à teneur réduite en protéines sur les émissions d’ammoniac de vaches laitières au pâturage? Pour répondre à cette question, les émissions d’ammoniac de vaches laitières détenues selon deux systèmes d’alimentation sur la base de la pâture ont été mesurées et comparées entre mai et octobre. Dans le premier système (G), les vaches se sont nourries exclusivement d’herbe pâturée, tandis que dans le second système (M), 25 % d’ensilage de maïs ont été intégrés dans leur ration. Un rapport protéines/énergie réduit dans la ration a donc été obtenu dans le système M, avec une diminution d’environ 19 % de la quantité d’azote excrétée. Les pâturages tournants intensifs ont permis d’étudier la dynamique temporelle des émissions d’ammoniac. On a observé une augmentation continue pendant les phases de pâture, et une diminution exponentielle relativement rapide des émissions après la sortie des animaux. Dans l’ensemble, les émissions n’ont montré qu’une faible variation saisonnière, mais des valeurs significativement inférieures (– 40 %) ont été relevées pour le système M comparé au système G. Les résultats confirment d’une part la validité du facteur d’émission utilisé dans l’Inventaire suisse des émissions d’ammoniac et montrent d’autre part qu’une alimentation des vaches laitières à teneur réduite en protéines peut également contribuer à réduire les émissions d’ammoniac.

Version intégrale PDF

Archives complètes