Preview

Digestibilité in vivo du lupin bleu (L. angustifolius), source protéique alternative au soja

Les graines de lupin, riches en matière azotée et cultivables dans les conditions cadres de la Suisse, pourraient être une alternative au soja pour couvrir les besoins en protéines des ruminants. Le but de cet essai était de déterminer la digestibilité in vivo de la matière organique (dMO), de la matière azotée (dMA) et de la cellulose brute (dCB) des graines de lupin pour en préciser la valeur nutritive. Pour cela, seize béliers adultes castrés ont été utilisés. Ils ont été répartis dans quatre traitements constitués de foin et de graines de lupin concassées avec un taux d’incorporation de respectivement 0, 10, 20 et 30 %. La dMO du lupin se chiffrait à 90,8 %, la dMA à 89,5 % et dCB à 87,7 %. Alors que les dMO et dCB étaient similaires aux valeurs actuelles de la Feedbase, la dMA était de 4,5 points % plus élevée. Ceci a conduit à une augmentation des énergies nettes pour la production de 0,2 MJ par kg de matière sèche.

Version intégrale PDF

Digestibilité in vivo du lupin bleu (L. angustifolius), source protéique alternative au soja

Télécharger la version complète (149 Kb.) Français

Télécharger la version complète (140 Kb.) Allemand

Archives complètes