Preview

Protection des ressources grâce aux systèmes agroforestiers adaptés aux régions

L’un des objectifs de la politique agricole fédérale est de garantir les services écosystémiques agricoles, réduire les atteintes environnementales et renforcer la résilience de l’agriculture. L’association d’arbres et de cultures sous-jacentes, appelée agroforesterie, peut aider à atteindre ces objectifs, sans diminution notable de la production agricole. Nous avons identifié les régions dans lesquelles l’agriculture porte atteinte à l’environnement, selon les objectifs environnementaux pour l’agriculture, et dans lesquelles des systèmes agroforestiers contribueraient à réduire les atteintes. Nos résultats se fondent sur onze cartes, établies à l’échelle nationale, présentant des déficits environnementaux dans différents domaines (biodiversité, paysage, climat, air, eau et sol). Quelque 13,3 % de la surface agricole utile (SAU) présentaient trois ou plus déficits simultanés. Si l’on transformait ces 13,3 % de SAU en systèmes agroforestiers, tels que rangées d’arbres dans les grandes cultures, arbres fourragers et arbres d’ombrage pour le bétail, etc., on pourrait compenser jusqu’à 13 % des émissions de gaz à effet de serre du secteur agricole. En se basant sur les cartes existantes et sur l’important potentiel des systèmes agroforestiers, on pourra ainsi développer à l’avenir des mesures adaptées aux conditions locales, de même qu’aux objectifs environnementaux.

Version intégrale PDF

Protection des ressources grâce aux systèmes agroforestiers adaptés aux régions

Télécharger la version complète (228 Kb.) Français

Télécharger la version complète (237 Kb.) Allemand

Archives complètes