Agriculteurs, apiculteurs et chercheurs unis pour la sauvegarde des pollinisateurs

Des travaux récents montrent une diminution de l’abondance et de la diversité des pollinisateurs sauvages, ainsi qu’une augmentation de la mortalité des abeilles domestiques. Tous ces pollinisateurs font partie intégrante de la biodiversité et jouent un rôle essentiel dans la production de certaines cultures et dans la reproduction des plantes sauvages. Dans les cantons de Vaud, du Jura et dans le Jura bernois, neuf mesures ont récemment été proposées par le projet «Agriculture et pollinisateurs». Ces mesures visent à augmenter l’offre en nourriture dans un environnement agricole souvent déficient en fleurs et à favoriser les pratiques agricoles respectueuses des pollinisateurs. Un objectif supplémentaire est d’améliorer la communication entre les différents partenaires impliqués. Un volet important de ce projet consiste en la mise en place d’un suivi scientifique afin de vérifier l’efficacité de ces mesures. L’originalité et l’intérêt de cette étude prévue sur huit ans tient à son échelle spatiale couvrant une grande partie de la Suisse romande, au suivi à long terme et au fait que l’équipe interdisciplinaire de scientifiques travaillera en étroite collaboration avec les apiculteurs, les agriculteurs et les décideurs politiques, pour développer des pratiques agricoles et apicoles plus durables et fondées sur l’évidence scientifique.

Version intégrale PDF

Agriculteurs, apiculteurs et chercheurs unis pour la sauvegarde des pollinisateurs

Télécharger la version complète en PDF (248 Kb.)

A l'archive intégrale