Preview
Contribution de: Agroscope

Estimer la masse d’herbe afin d’utiliser au mieux les pâturages

La détention des vaches au pâturage est typique de l’agriculture suisse. Afin d’utiliser au mieux cette ressource, il est recommandé d’estimer la masse d’herbe. Agroscope a comparé deux méthodes et développé des formules d’estimation pour la pratique.

La pâture améliore généralement le bien-être des animaux et la consommation d’herbe fraîche peut avoir un effet positif sur la composition du lait. Toutefois, pour des raisons économiques, les pâturages doivent être utilisés aussi efficacement que possible. Et pour cela, il faut se poser les questions suivantes: quelle est la surface de pâturage nécessaire? Pendant combien de temps une parcelle peut-elle être pâturée? Dans quel ordre les parcelles de pâture doivent-elles être utilisées? Du fourrage grossier et des aliments concentrés supplémentaires sont-ils nécessaires pour compléter la pâture et, si oui, en quelle quantité? Pour répondre à ces questions, il est utile de connaître la quantité de fourrage que peuvent fournir les pâturages.

Comparaison de deux appareils de mesure

Dans cette étude, deux méthodes ont été comparées, qui mesurent toutes deux la hauteur de l’herbe d’un pâturage, mais de différentes manières: l’herbomètre à plateau avec son plateau circulaire compacte l’herbe, tandis que le pasturemeter mesure la hauteur de l’herbe à l’aide de faisceaux lumineux.

Ces deux appareils ont été utilisés pendant cinq ans pour effectuer des mesures détaillées sur deux sites (Posieux et Sorens) et à différentes périodes de l’année. Les résultats ont montré que la masse d’herbe peut être estimée de manière similaire avec les deux appareils, mais l’erreur d’estimation est importante.

Influence du site et de la saison

Des formules d’estimation ont été élaborées pour une utilisation dans la pratique agricole. Si ces formules étaient en plus différenciées selon le site ou la saison, la précision de l’estimation de la masse d’herbe s’en trouvait améliorée. Toutefois, comme la composition botanique des pâturages n’a pas eu d’influence significative, l’élaboration de formules différenciées pour les divers types de végétations n’a pas été effectuée.

Enfin, il faut rappeler que le pasturemeter donne moins de travail, mais il est beaucoup plus cher que l’herbomètre.

Conclusion

  • Contrairement au pasturemeter, l’herbomètre à plateau comprime l’herbe, ce qui donne des valeurs de mesure différentes. Pour l’utilisation dans la pratique agricole, des formules d’estimation de la masse d’herbe ont donc été développées pour les deux appareils. Des formules de conversion sont également fournies pour comparer les hauteurs de l’herbe et les valeurs recommandées.
  • Les deux appareils permettent d’estimer le volume d’herbe de façon similaire. Cependant, l’erreur d’estimation est importante.
  • Des formules spécifiques à l’exploitation agricole et la prise en compte de la saison ont amélioré la précision des estimations.

Article scientifique

Estimer la masse d’herbe afin d’utiliser au mieux les pâturages

Télécharger l’article scientifique (971 Kb.) Français

Archives complètes