Preview
Contribution de: Agroscope

Lutte contre l’antibiorésistance: une plante réduit les diarrhées des porcelets

Dans un contexte de lutte contre les antibiorésistances, des alternatives aux antibiotiques doivent être trouvées en production animale. L’esparcette, une plante fourragère, réduit les diarrhées post-sevrage chez les porcelets, sans traitement antibiotique.

Les diarrhées des porcelets constituent un problème mondial pour les élevages porcins. Elles surviennent après le sevrage, événement majeur et traumatisant de la vie du porcelet. Séparé de sa mère, privé des anticorps maternels, il doit s’adapter à une nouvelle alimentation, à une nouvelle flore gastro-intestinale et parfois à certains pathogènes qui mettent à rude épreuve son tube digestif. Sans compter qu’il se retrouve dans un environnement nouveau, avec de nouveaux congénères. Ces perturbations affaiblissent l’animal, qui développe fréquemment une diarrhée, généralement dans les dix jours après le sevrage. L’origine de ces diarrhées n’est pas toujours infectieuse, mais l’agent bactérien le plus souvent rencontré est une Escherichia coli entérotoxigénique (ETEC). Ces diarrhées génèrent des pertes économiques par les frais vétérinaires qu’elles engendrent et, parfois, par la mortalité des porcelets.

Lutte contre les antibiorésistances

Les diarrhées post-sevrage sont traitées la plupart du temps par des antibiotiques. Cette solution, la plus pratique, n’est toutefois envisageable qu’à court terme. En effet, l’émergence de bactéries résistantes aux antibiotiques, menaçantes pour la santé humaine, impose de trouver des alternatives à ces traitements, notamment en production animale. Optimiser l’alimentation des porcelets est également une solution pour limiter ces diarrhées. Comme démontré précédemment par Girard et al. (2018), les tannins de châtaigner peuvent réduire la sévérité des diarrhées et éviter un traitement antibiotique. L’esparcette (Onobrychis viciifoli) est justement un fourrage riche en tannins. De plus, cette plante est facilement cultivable en Suisse. Pour étudier les effets de l’esparcette sur les diarrhées post-sevrage, les chercheurs d’Agroscope ont conduit une étude sur vingt porcelets. Ceux-ci ont été répartis en deux groupes de dix individus chacun. Le premier groupe a reçu un aliment standard formulé selon les recommandations suisses, tandis que le deuxième a reçu un aliment contenant 12,6% d’esparcette. Quatre jours après le sevrage, tous les porcelets ont été infectés oralement par une souche d’ETEC. L’esparcette a significativement réduit la sévérité et la durée des diarrhées chez les porcelets qui en avaient reçu et permis d’éviter tout traitement antibiotique.

Bibliographie

Girard M., Thanner S., Pradervand N., Hu D., Ollagnier C. & Bee G., 2018. Hydrolysable chestnut tannins for reduction of postweaning diarrhea: Efficacy on an experimental ETEC F4 model. PLOS ONE 13 (5), e0197878.

Conclusions

  • Les tannins sont largement reconnus pour leurs propriétés anti-oxydatives et antibactériennes.
  • L’esparcette (riche en tannins) incorporée à 12,6% dans la ration des porcelets sevrés a une action notable sur les diarrhées post-sevrage engendrées par une infection par ETEC.
  • L’esparcette doit être considérée comme un composé bioactif efficace lors de la formulation d’un aliment pour réduire les diarrhées après le sevrage.

Article scientifique

Lutte contre l’antibiorésistance: une plante réduit les diarrhées des porcelets

Télécharger l’article scientifique (248 Kb.) Français

Archives complètes