Preview
Contribution de: Agroscope

Engrais de ferme: apport en éléments nutritifs chez les veaux de vaches allaitantes

Les exploitations agricoles travaillent avec un bilan des éléments nutritifs équilibré. Agroscope a adapté les valeurs de référence des veaux de vaches allaitantes aux progrès d’élevage les plus récents. L’ingestion et l’excrétion d’éléments nutritifs s’avèrent plus basses que jusqu’à maintenant.

Depuis 1998, la loi impose aux exploitations agricoles un bilan des éléments nutritifs équilibré. La méthode «Suisse Bilanz» est utilisée pour saisir le bilan de l’azote et du phosphore, méthode dans laquelle les valeurs de référence relatives aux éléments nutritifs excrétés par les animaux de rente sont essentielles.

Chez le veau de vache allaitante, ces valeurs ont été définies pour la première fois en 1994 et révisées en 2001. Celles des vaches ont été revues en 2016 et cette fois-ci, c’est au tour des veaux. Les nouvelles valeurs de référence pour l’ingestion de la ration de base et pour l’excrétion d’éléments nutritifs des veaux de vaches allaitantes se basent sur les données actuelles du marché et sur de nouvelles données d’ingestion.

Deux systèmes de production pour les veaux de vaches allaitantes

Les deux principaux systèmes de production de l’élevage allaitant ont été pris en compte. Dans le premier, les veaux sont abattus à l’âge de cinq mois et demi, dans le second à dix mois. Neuf scénarios (3 poids finaux x 3 âges d’abattage) ont été considérés pour les veaux de dix mois afin de calculer leur influence sur l’ingestion et l’excrétion d’éléments nutritifs.

Comme pour la plupart des autres catégories d’animaux, les éléments nutritifs excrétés ont été calculés au moyen de la différence entre les éléments nutritifs ingérés via la ration et les nutriments retenus dans le gain corporel.

Conclusions

  • Le niveau ingéré de la ration de base par les veaux de vaches allaitantes a baissé de 33 % par rapport aux valeurs de 2001.
  • Comparé à 2001, la quantité d’azote excrété par les veaux de vaches allaitantes a baissé de 29 % et celle du phosphore de
    7 %.
  • Pour les exploitations agricoles, c’est la somme des valeurs de référence du veau et de la vache allaitante qui est déterminante. L‘ingestion de la ration de base et l’excrétion d’azote et de phosphore, cumulées pour la paire vache-veau, ont baissé de respectivement 6 %, 11 % et 14 % par rapport aux valeurs de 2001.
  • Par conséquent, on peut s’attendre à ce que le bilan des éléments nutritifs des exploitations d’élevage allaitant soit quelque peu allégé par rapport à 2001, à la suite de l’introduction des nouvelles valeurs de référence.

Article scientifique

Engrais de ferme: apport en éléments nutritifs chez les veaux de vaches allaitantes

Télécharger l’article scientifique (208 Kb.) Allemand

Archives complètes