Preview
Contribution de: Agroscope

Le kaolin, efficace contre Drosophila suzukii dans la vigne et sans impact sur les vins

Article dans Vitis, Journal of Grapevine Research

Le kaolin a été testé en viticulture pour lutter contre le redoutable ravageur Drosophila suzukii. Les essais ont montré que l’efficacité de ce produit naturel est comparable aux insecticides classiques et qu’il n’affecte pas la qualité des vins.

Depuis 2014, Drosophila suzukii,la drosophile du cerisier cause des dommages dans le vignoble suisse. Pour contrer cette menace, les insecticides sont utilisés de manière strictement encadrée. Toutefois, les viticulteurs sont réticents à les appliquer juste avant les vendanges, pour des questions de résidus et d’image auprès des consommateurs. Le contrôle du ravageur repose donc principalement sur des mesures prophylactiques, en particulier une bonne aération et une mise en lumière de la zone des grappes. L’usage de kaolin, une poudre de roche blanche inerte à base d’aluminosilicate, peut constituer une alternative aux insecticides. Ses particules collent à la surface des raisins et forment une barrière physique qui permet de réduire les dégâts. Cependant, l’impact de multiples applications de kaolin, réalisées juste avant les vendanges, sur la composition chimique et organoleptique des vins produits est peu documentée. Cet article présente une synthèse de nos résultats sur l’efficacité du kaolin contre D. suzukii ainsi que son impact sur les paramètres chimiques et sensoriels des vins.

Kaolin appliqué sur différents cépages

En automne 2016, le kaolin (Surround WP®) a été appliqué contre D. suzukii dans 23 essais en plein champ sur différents cépages et diverses régions viticoles de Suisse (fig. 1). Dans l’ensemble, le kaolin a atteint une efficacité moyenne de 54% comparable aux insecticides classiques. Aucune différence significative n’a pu être observée entre les applications de kaolin à des concentrations de 1 et 2%.

Figure 1. Grappes traitées au kaolin. (Photo : Christian Linder, Agroscope)

Qualité du vin rouge Mara préservée

En outre, un essai portant sur la qualité des vins a été mis en place avec le cépage rouge Mara. Cette expérience a révélé que trois applications de kaolin à 1 ou 2% n’ont pas affecté la fermentation, ni les propriétés chimiques des vins traités, par rapport au témoin non traité. La concentration d’aluminium dans les vins a légèrement augmenté avec le dosage de kaolin appliqué, tout en restant près de 40 fois inférieurs au seuil maximal toléré. En outre, les dégustateurs n’ont pas été en mesure de distinguer sensoriellement les vins issus de raisins traités au kaolin et les vins (témoin) non traités.

Conclusions

  • Approuvé par l’agriculture biologique, le kaolin assure une protection satisfaisante des raisins contre D. suzukii.
  • Ce produit naturel ne pose pas de problème de résidus ou de résistance.
  • Son impact sur les organismes auxiliaires du vignoble est négligeable.
  • Les qualités chimiques et organoleptiques du cépage rouge Mara utilisé dans cette étude n’ont pas été affectées.
  • Les résultats de cette étude montrent que les applications de kaolin sont efficaces contre D. suzukii et n’entraînent pas de risques majeurs ni pour l’environnement, ni pour la qualité du vin ou la santé humaine.

Article scientifique

Le kaolin, efficace contre Drosophila suzukii dans la vigne et sans impact sur les vins

Télécharger l’article scientifique (452 Kb.) Anglais

Archives complètes