Preview
Contribution de: Agroscope

La croissance des porcelets de faible poids à la naissance améliorée grâce à un supplément

La sélection de truies hyperprolifiques a entrainé une hausse du nombre de porcelets en sous-poids à la naissance, souvent plus chétifs et à croissance réduite. Une étude a testé l’effet d’un supplément sur leur développement.

L’amélioration de la prolificité des truies a permis d’augmenter significativement le nombre de porcelets par nichée. Mais, parallèlement la proportion de porcelets de faible poids a aussi augmenté. Il en résulte un poids moyen de la nichée plus bas et des nichées beaucoup plus hétérogènes, avec des porcelets de moins d’un kilo et d’autres pesant plus de deux kilos au sein de la même nichée. Les porcelets nés légers disposent de moins de réserves corporelles et sont moins compétitifs pour les meilleures tétines. Par conséquent, les performances ultérieures sont compromises et le risque de morbidité et de mortalité reste élevé chez ces animaux, ce qui engendre des pertes considérables pour les éleveurs. Dans ce contexte, il est primordial d’améliorer la survie et renforcer le développement de ces porcelets.

Un début de vie de haute importance

Dans les quelques heures suivant la naissance, le tube digestif du porcelet est colonisé par des micro-organismes et son système immunitaire se met peu à peu en place. Des études ont montré une relation entre cet établissement précoce du microbiote et les performances en post-sevrage. Ainsi, la nutrition périnatale joue un rôle déterminant pour conjointement moduler le microbiote pendant la période d’allaitement et tenter d’améliorer la croissance des porcelets. Certains composés peuvent favoriser la croissance de certaines bactéries bénéfiques mais aussi renforcer l’immunité des porcelets. Une étude d’Agroscope a testé la combinaison de plusieurs composés sur le développement de porcelets, de la naissance à deux semaines post-sevrage. L’effet de ces composés sur l’apparition de diarrhées post-sevrage a aussi été étudié. Au total, 175 porcelets ont reçu à la naissance un supplément à base de synbiotiques (combinaison de bactéries probiotiques et d’un prébiotique), de vitamines et de sélénium, tandis que 186 porcelets ont reçu de l’eau. L’étude a montré une croissance améliorée avec la prise du supplément chez les porcelets de faible poids de naissance (< 1,20 kg). Tous les porcelets supplémentés ont aussi eu légèrement moins de diarrhées la première semaine post-sevrage.

Conclusions:

  • Après la naissance du porcelet débute la colonisation rapide du tube digestif par les microorganismes. Cette étape est déterminante pour le développement et la santé future de l’animal.
  • L’utilisation du supplément a augmenté le gain moyen quotidien de 30 g/j et le poids de 1 kg durant la période de l’étude chez les porcelets de faible poids à la naissance.
  • La supplémentation en synbiotiques, vitamines et sélénium, a aussi légèrement diminué l’incidence des diarrhées la première semaine suivant le sevrage.

Article scientifique

La croissance des porcelets de faible poids à la naissance améliorée grâce à un supplément

Télécharger l’article scientifique (171 Kb.) Français

Archives complètes