Preview
Agroscope

Cartes des risques d’apport de produits phytosanitaires dans les eaux de surface

Agroscope Science  |  No 126,1-85, 2021

Par quelles voies les produits phytosanitaires peuvent-ils pénétrer dans les eaux de surface? Agroscope montre les risques potentiels en lien avec le drainage, l’entraînement par ruissellement et les sources ponctuelles agricoles pour plus de 20 000 bassins versants.

Les nouvelles cartes d’Agroscope portent sur les voies d’entrée des produits phytosanitaires (PPh) que sont le drainage, l‘entraînement par ruissellement/l’érosion et les sources ponctuelles des exploitations agricoles (écoulement des cours de ferme). Elles permettent d’identifier les bassins versants présentant un risque accru d’apport de PPh, aussi appelés hotspots. Un total de 21 844 bassins versants d’une superficie moyenne d’environ 200 ha chacun ont été analysés et évalués à l’aide de systèmes d’information géographique (SIG).

Ces cartes apportent un soutien aux personnes responsables de la politique et de la gestion et fournissent des bases de décision pour des projets régionaux et des exploitants agricoles intéressés. L’objectif est de minimiser le risque d’apport de PPh dans les eaux de surface. Le risque écotoxicologique potentiel des PPh au niveau des bassins versants sera étudié dans un projet de suivi.

Bassins versants avec une surface significative du point de vue des PPh

40 % de la surface agricole utile (SAU) en Suisse est concernée par l’utilisation de PPh (surfaces significatives du point de vue des PPh). Ces surfaces sont utilisées pour les grandes cultures ou pour des cultures pérennes. Les surfaces concernées par l’apport de PPh sont présentes dans près de la moitié des bassins versants. Un total de 1095 bassins versants sont considérés comme des zones potentiellement problématiques en raison de leur proportion élevée en de telles surfaces. Nous distinguons trois voies d’entrée des PPh: le drainage, l’entraînement par ruissellement/l’érosion et les sources ponctuelles agricoles.

Le drainage

Environ la moitié des surfaces drainées en Suisse sont concernées par l’apport de PPh. Un total de 6281 bassins versants ont des surfaces drainées significatives du point de vue des PPh. Dans le cas de 104 bassins versants, la plus grande partie de la zone est concernée. Ces bassins versants sont principalement situés en Suisse romande et leurs eaux de surface pourraient être particulièrement menacées par les apports de PPh par drainage.

L’entraînement par ruissellement/l’érosion

20 % de la SAU en Suisse sont des zones significatives du point de vue des PPh avec une connectivité à des cours d’eau; ces surfaces sont menacées par des apports de PPh par l’entraînement par ruissellement et l’érosion. Un total de 8939 bassins versants ont des surfaces significatives du point de vue des PPh avec une connectivité à des cours d’eau – dans le cas de 102 bassins versants, la plus grande partie de la zone est concernée. Ces bassins versants sont principalement situés en Suisse romande et leurs eaux de surface pourraient être particulièrement menacées par des apports de PPh par l’entraînement par ruissellement et l’érosion.

Les sources ponctuelles agricoles

L’évaluation montre que 3590 bassins versants se trouvent dans les trois classes de risque les plus élevées. Dans de nombreux bassins versants, il y a donc un assez grand nombre d’exploitations agricoles pour lesquelles il existe un risque accru d’apports de PPh par l’écoulement des cours de ferme.

Carte de synthèse

En plus des cartes de risques établies pour les trois voies d’entrée, une carte de synthèse a également été dressée. Elle montre où se situent globalement les principales zones à risque concernées par d’éventuels apports de PPh: il s’agit de zones situées sur le Plateau, en particulier en Suisse romande, dans la région des lacs sur le Plateau lucernois et dans le nord-est de la Suisse ainsi que dans la vallée antérieure du Rhône.

La carte de synthèse montre où se situent globalement les principales zones à risque concernées par d’éventuels apports de PPh.

Cartes détaillées

Outre les diverses cartes synoptiques nationales établies pour les bassins versants, il existe également des cartes SIG contenant des informations précises sur les surfaces. De tels détails ne pourraient pas être représentés sur les cartes générales. Les cartes détaillées permettent une représentation plus précise des divers bassins versants.

Conclusions

  • Un peu moins de la moitié des bassins versants répertoriés ont des zones à risque.
  • Les bassins versants présentant un risque élevé d’apport de PPh par drainage et/ou entraînement par ruissellement/érosion sont situés principalement sur le Plateau, notamment en Suisse romande.
  • Dans de nombreux bassins versants, le risque potentiel d’apport de PPh par des sources ponctuelles agricoles (écoulement des cours de ferme) est élevé.
  • Environ 10 % des bassins versants se situent dans les trois classes de risque les plus élevées en ce qui concerne le risque global lié aux apports de PPh. Il existe donc dans ce cas un risque potentiel élevé d’apport de PPh dans les eaux de surface.

Article scientifique

Cartes des risques d’apport de produits phytosanitaires dans les eaux de surface

Télécharger l’article scientifique (15 Mb.) Allemand

Archives complètes