Archives

463 articles

Options de filtrage
Réinitialiser le filtre
Preview
Production animale

Schori F., Heublein C., Südekum K.-H., Gill F. et Dohme-Meier F.

Que mange la vache au pâturage?

Choisir des plantes au pâturage coûte aux vaches du temps et de l’énergie. Afin d’optimiser l’alimentation au pâturage et d’utiliser efficacement les ressources, le choix des plantes au pâturage par des vaches Holstein suisses et néo-zélandaises a été comparé.
Preview
Production animale

Schlegel P., Hans-Moëvi M. et Morel I.

Engrais de ferme: apport en éléments nutritifs chez les veaux de vaches allaitantes

Les exploitations agricoles travaillent avec un bilan des éléments nutritifs équilibré. Agroscope a adapté les valeurs de référence des veaux de vaches allaitantes aux progrès d’élevage les plus récents. L’ingestion et l’excrétion d’éléments nutritifs s’avèrent plus basses que jusqu’à maintenant.
Contribution de: Agroscope
Preview
Production animale

Weber R., Burla J.-B., Jossen M., Wechsler B.

Excellentes performances des truies qui mettent bas librement, malgré de grandes portées

Depuis 2007, en Suisse, les truies mettent bas dans des boxes où elles sont libres de se mouvoir. Durant cette période, la sélection a permis d’augmenter la taille des portées. Néanmoins, la mortalité des porcelets pendant la période d'allaitement est restée stable au fil des ans.
Contribution de: Agroscope
Preview
Production animale

Schlegel P., Willi C., Vollenweider O. et Morel I.

Engrais de ferme: quantité d’éléments nutritifs issus de l’engraissement bovin

Les exploitations agricoles travaillent avec un bilan des éléments nutritifs équilibré. Agroscope a adapté les valeurs de référence de l'engraissement bovin aux derniers progrès de l'élevage. Elles peuvent être utilisées pour les plans de fumure et doivent l’être pour le bilan nutritif inclus dans l’exécution législative.
Contribution de: Agroscope
Preview
Production animale

Rediger F., Morel I., Schlegel P., Probst St.

Ingestion d’aliments solides et évolution du poids des veaux de vaches allaitantes

Des données relatives à l’ingestion d’aliments solides et à l’évolution du poids vif de veaux de vaches allaitantes – de la naissance jusqu’à l’âge de 305 jours – ont été relevées et analysées dans le cadre d’une étude de terrain. Ces données ont servi à établir des formules d’estimation de l’évolution du poids et de…
Preview
Production animale

Probst St., Wasem D., Kobel D., Zehetmeier M., Flury Ch.

Émissions de gaz à effet de serre de la production combinée de lait et de viande

En Suisse, la production combinée de lait et de viande dans le secteur du bétail bovin est d’une importance considérable. La présente étude a modélisé les émissions de gaz à effet de serre (GES) par vache et par année à l’aide de données de référence suisses, en tenant compte des différents niveaux de performance laitière…
Preview
Production animale

Signer-Hasler H., Burren A., Ammann P., Drögemüller C., Flury C.

La consanguinité génétique au sein des races suisses de moutons et de chèvres

Grâce aux technologies modernes de génotypage de l’ADN, il est aujourd’hui possible de révéler des variations spécifiques (marqueurs) à plusieurs milliers d’endroits du génome d’un animal. Ces informations peuvent être utilisées pour déterminer la consanguinité génomique au sein d’une population. Elles sont donc très précieuses lorsque les données généalogiques sont lacunaires ou inexistantes. Elles permettent…
Preview

Les insectes comme alternative aux protéines importées

Les insectes saprophages valorisent la matière organique des déchets et produisent une biomasse d’insectes riche en protéines et en matière grasse sans concurrencer les terres cultivables. Depuis 2017, l’UE a autorisé dans un premier temps sept espèces d’insectes pour l’alimentation des poissons. Les plus prometteuses sont: la mouche soldat noire (MSN; Hermetia illucens), la mouche…
Preview
Production animale

Rothacher M., Arrigo A.

Digestibilité in vivo du lupin bleu (L. angustifolius), source protéique alternative au soja

Les graines de lupin, riches en matière azotée et cultivables dans les conditions cadres de la Suisse, pourraient être une alternative au soja pour couvrir les besoins en protéines des ruminants. Le but de cet essai était de déterminer la digestibilité in vivo de la matière organique (dMO), de la matière azotée (dMA) et de…
Preview

Les oléagineux comme alternatives aux protéines importées

Riches en protéines, les tourteaux d’extraction et de presse d’oléagineux comptent parmi les principales sources de protéines pour les aliments fourragers mélangés à l’échelle mondiale. En Suisse, 85 % des tourteaux sont importés. Le colza et le tournesol sont les oléagineux indigènes les plus importants. La production domestique est liée à des accords-cadre et a…
Preview
Production animale

Zähner M., Leinweber Th., Schrade S.

Robot d’évacuation du fumier: qualité du nettoyage et comportement des animaux

L’utilisation de robots d’évacuation du fumier dans les aires d’exercice perforées n’est pas encore très répandue. Il n’existe pas non plus de recommandations d’utilisation scientifiquement fondées. Un essai avec le robot d’évacuation Discovery (Lely) a été réalisé avec différentes fréquences de nettoyage et a permis de relever l’état de saleté des surfaces et le comportement…
Preview
Production animale

Janett R., Oehen B.

Commerce et santé des veaux «excédentaires» en zone de montagne: une étude des Grisons

Il existe peu d’informations concernant la gestion des veaux en montagne. Dans cette zone d’exploitation agricole, l’élevage occupe une place importante, marquée par l’économie alpestre. Aux fins de l’étude, onze chefs d’exploitations laitières et d’exploitations d’engraissement du canton des Grisons ont été interrogés sur la santé des veaux. Leurs réponses ont été analysées à la…
Preview
Production animale

Graber H. U.

Vaches laitières: assainissement des troupeaux contaminés par Staphylococcus aureus GTB

La mammite est la maladie la plus fréquente chez les vaches et entraîne en Suisse des coûts très élevés à la charge de l’industrie laitière. L’agent pathogène Staphylococcus aureus génotype B (GTB) est en grande partie responsable de cette situation. Contrairement à tous les autres génotypes de Staphylococcus aureus, le génotype B est contagieux et…
Preview

Les légumineuses comme alternative aux protéines importées

La principale source de protéines pour le bétail en Suisse est le fourrage grossier domestique (67 %), tandis que les importations de protéines fourragères s’élèvent à 25 %. La forte dépendance aux importations d’aliments riches en protéines, ainsi que leur provenance parfois problématique, ont mis la recherche de sources alternatives de protéines à l’ordre du…
Preview
Production animale

Kasper C., Ruiz-Ascacibar I., Stoll P., Bee G.

Paramètres génétiques de l’efficience protéique dans une population porcine suisse

L’élevage porcin participe à la pollution de l’environnement par l’émission de composés azotés. En outre, l’engraissement des porcs en Suisse nécessite l’importation de grandes quantités de supports protéiques tels que le soja, car les besoins en protéines ne sont pas couverts par des sources de protéines végétales produites localement. Il est donc souhaitable d’améliorer l’efficience…
Preview
Production animale

Müller Richli M., Scheeder M.

Viande de porc: bons résultats malgré une réduction des protéines dans la ration

Dans trois exploitations d’engraissement de porcs, pratiquant respectivement l’alimentation monophase, l’alimentation biphase et l’alimentation multiphase, des mesures d’alimentation permettant d’améliorer la valeur nutritionnelle de la viande et de réduire l’impact environnemental ont été étudiées. Pour ce faire, la ration a été enrichie avec du sélénium lié organiquement, de la vitamine E et des graines de…
Preview
Production animale

Münger A., Eggerschwiler L., Silacci P., Dohme-Meier F.

Émissions de méthane des vaches laitières: influence des graines oléagineuses dans la ration

L’ajout à la ration des vaches laitières de composants alimentaires oléagineux peut influencer la fermentation ruminale et donc la formation de méthane dans le rumen. Dans une étude menée avec 33 vaches laitières des races Holstein/Red Holstein, des chercheurs et chercheuses ont étudié durant douze semaines l’influence de deux types de graines oléagineuses (graines de…
Preview
Production animale

Spengler Neff A., Baki C., Leiber F.

Élevage des veaux: remplacer les concentrés par du lait?

Une alimentation exempte de concentrés a déjà fait l’objet de nombreuses études chez les vaches laitières, mais rares sont les études scientifiques menées sur l’élevage de veaux sans concentrés. Or, tous les manuels d’enseignement usuels préconisent l’utilisation de concentrés. Dans cette étude, les auteurs comparent deux groupes de sept remontes d’engraissement croisées brune × limousine.…
Preview
Production animale

Morel I., Oberson J.-L., Nadau V., Wyss U.

Maïs shredlage ou plante entière standard pour les taurillons à l’engrais?

Afin d’étudier l’influence de la méthode de récolte Shredlage par rapport à la méthode conventionnelle pour l’ensilage de maïs plante entière, un essai d’engraissement réunissant deux groupes de chacun 15 taurillons a été mis en place à Agroscope, site de Posieux. Les animaux étaient issus de croisements entre une mère de race laitière et un…
Preview
Production animale

Rothacher M., Wyss U., Arrigo Y.

Digestibilité in vivo d’ensilages de maïs récoltés par différentes techniques

La digestibilité de la matière organique et les valeurs nutritives de maïs plante entière (MPE) récolté avec quatre techniques différentes ont été analysées et comparées. Les techniques de récolte étaient les suivantes: MPE standard en silo désilé à la fraise, MPE standard en balle, MPE shredlage et MPE enrichi en épis (powermaïs). Les analyses chimiques…
Preview
Production animale

Schmid D., Lips M.

Lait bio: quelle quantité d’aliments concentrés les exploitations utilisent-elles?

Pour la branche de production «Lait commercialisé et élevage», la proportion d’aliments concentrés des exploitations bio produisant du lait commercialisé est estimée sur la base de données comptables. En moyenne, celle-ci s’élève à 5 %, bien que 45 % des exploitations distribuent moins de 5 % d’aliments concentrés. Seules quelques exploitations renoncent totalement aux aliments…