Archives

29 articles

Options de filtrage
Réinitialiser le filtre
Production végétale

Meissle M., Naranjo S. E., Romeis J.

Faible impact du maïs Bt sur les organismes non cibles

Le maïs Bt est protégé contre l’action déprédatrice de certains insectes grâce aux protéines de la bactérie Bacillus thuringiensis. Une nouvelle évaluation systématique de données de terrain au niveau mondial confirme que les organismes non cibles sont largement épargnés dans les cultures de maïs Bt.
Environnement

Prasuhn V., Hofer P., Liniger H.

Un suivi sur plusieurs années aboutit à des mesures efficaces pour réduire l’érosion du sol

L'érosion du sol dans les grandes cultures peut être nettement réduite par des mesures adéquates, notamment par des méthodes de travail conservatoire. C'est ce que montre une étude de terrain menée sur plusieurs années par Agroscope, le service spécialisé Sols du canton de Berne et l'Université de Berne
Production végétale

Zufferey V., Verdenal T., Reynard J.-S., Dienes-Nagy A., Belcher S., Lorenzini F., Rösti J., Gindro K., Spangenberg J. E., Viret O., Carlen C., Spring J.-L.

Humagne rouge: un stress hydrique modéré améliore la qualité du vin

Le cépage Humagne rouge donne de meilleurs vins et souffre moins du folletage des grappes lorsque les vignes ne sont pas irriguées. C'est ce qu'ont révélé des essais menés par Agroscope en Valais.
Production végétale

Seehausen M. L., Valenti R., Fontes J., Meier M., Marazzi C., Mazzi D. et Kenis M.

Un antagoniste exotique de la drosophile du cerisier s’avère prometteur

Un antagoniste naturel de la drosophile du cerisier, une guêpe parasitoïde issue du pays d'origine du ravageur, est sans danger pour l'espèce indigène non visée Drosophila melanogaster. C'est ce qu'ont montré des essais réalisés en Suisse dans des champs fermés (cages).
Production animale

Herholz C., Siegwart J., Bruckmaier R.M., Rytz E., Lamon I., Muhr M. und Stirnimann R.

Utilisation des chevaux: performance et bien-être chez les chevaux de travail – une étude pilote

Les chevaux sont à nouveau de plus en plus utilisés en tant qu’animaux de trait, dans le sport tout comme dans l’agriculture alternative. Chez les chevaux de trait notamment, une transmission efficace de la force joue un rôle important pour leur bienêtre.
Economie agricole

Reissig L., Stoinescu A., Mack G.

Pourquoi de nombreux agriculteurs considèrent les services de cyberadministration comme un surcroît de travail

Les agriculteurs sont de plus en plus incités à communiquer avec les autorités par voie électronique. C'est par exemple obligatoire pour la gestion des paiements directs et l'enregistrement des animaux. Agroscope a interviewé des agriculteurs sur leur perception quant à la charge administrative.
Production végétale

Salomon M.J., van der Heijden M.G.A.
Contact: marcel.vanderheijden@agroscope.admin.ch

Amélioration du sol à l’aide de produits commerciaux à base de champignons mycorhiziens: plus de 80 % ne conviennent pas

Les champignons mycorhiziens arbusculaires fonctionnent comme une «assurance-vie pour les plantes». Ils améliorent le sol et mettent les éléments nutritifs et l’eau à disposition. Cela augmente la tolérance au stress des cultures et améliore les rendements.
Environnement

Bättig D., Ramseier H., Luka H., Herzog F., Jacot K.

Enquête sur les bandes fleuries pour pollinisateurs: grande satisfaction au sein de la pratique

L'acceptation des bandes fleuries par les agriculteurs joue un rôle déterminant dans la mise en place optimale de celles-ci. Selon une enquête d'Agroscope, du FiBL et de la HAFL, les bandes fleuries pour pollinisateurs fonctionnent bien dans la pratique et donnent entière satisfaction.
Environnement

Korkaric M., Ammann L., Hanke I., Schneuwly J., Lehto M., Poiger T., de Baan L., Daniel O. et Blom J.F.

Nouveaux indicateurs de risque des produits phytosanitaires pour la Suisse

Agroscope a développé des indicateurs de risque pour les produits phytosanitaires. Ceux-ci permettent de calculer l’évolution dans le temps des risques pour les principaux milieux environnementaux. Ils se basent sur les quantités de substances actives commercialisées et prennent en compte les mesures de réduction des risques qui sont mises en œuvre.