Preview

Teneur minérale de l’herbage en fonction de la région et de l'altitude

Les teneurs minérales d’un type d’herbage issu de différentes régions et altitudes ont été analysées et comparées avec les valeurs de référence. L’herbage en question était du 1er cycle de végétation, de composition botanique mixte comprenant au minimum 50% de graminées, sans dominance de raygrass et son stade de développement correspondait au début de l’épiaison du dactyle. Divers sites de prairies exploitées de manière mi-intensive ont été sélectionnés en Suisse romande et au Tessin et classés en quatre régions (Jura, Plateau, Alpes nord et Alpes sud) et en trois classes d’altitude (<700 m, 700–1000 m, >1000 m). Les concentrations en P, K et Se de l’herbage étaient comparables entre régions et, excepté celle en Fe, toutes étaient similaires entre le Jura et le Plateau. Les herbages en provenance de la chaîne alpine avaient les concentrations en Mg, S, Co et Zn les plus élevées. Les herbages prélevés dans les Alpes côté nord se distinguaient par des concentrations plus élevées en Ca et Cu et plus faible en Zn qu’au sud des Alpes. La classe d’altitude avait moins d’impact que la région. Seules les concentrations en Mg et en Na augmentaient avec l’altitude, tandis que celle en K baissait. Alors que les teneurs minérales obtenues sur le Plateau et la chaîne du Jura étaient comparables avec les valeurs de référence, celles de l’arc alpin s’en écartaient, principalement pour Ca, Mg, S, Cu et Zn.

Version intégrale PDF

Teneur minérale de l’herbage en fonction de la région et de l'altitude

Télécharger la version complète (263 Kb.) Français

Télécharger la version complète (245 Kb.) Allemand

Archives complètes